banquier

Ooops, je suis fâché avec mon banquier !

C’est très vite fait d’être sans solution pour son banquier.

Une difficulté professionnelle ou personnelle (ou les deux) et voilà un découvert autorisé qui ne l’est plus ou un crédit que l’on arrive plus à honorer. 🙁 

En plus d’être très embêté, on est montré du doigt par à peu près tout le monde au nom de « il fallait bien gérer son compte » !

Et comment tu fait quand tu as une brusque baisse de revenu et les mêmes charges fixes ?

Tu te fâches très rapidement avec ton banquier et te retrouve vite dans l’impasse….

banque

Heureusement, il y a maintenant une vraie solution pour tous ceux /toutes celles qui ne peuvent plus utiliser leur compte en banque normalement (note : ce n’est pas un billet sponsorisé, le service est juste hyper pratique et doit être partagé)

Donc, on résume : un compte sans banque qui s’ouvre en quelque minutes sans conditions (pour 20 €) chez un buraliste agrée par la Banque de France et donne droit à une carte Mastercard et un RIB.

L’idée viens notamment de Ryad Boulanouar, Président de la Financière des paiements électroniques, qui y travaille depuis 2010 avant son agrément officiel en 2014, rejoint par Hughes Lebret, l’ancien PDG de Boursorama qui a démissionné pour sortir son livre explosif sur l’affaire Kerviel « La semaine où Jérôme Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial », puisqu’il a été 10 ans directeur de la communication à la Société Générale.

Bref, pas vraiment des débutants : ils ont dû réunir 8 millions de fonds prudentiels auprès d’entrepreneurs pour rassurer les instances de régulation bancaire.

Le compte nickel a très bonne réputation  et compte déjà 500 000 clients : c’est un établissement de paiement (compte de cantonnement porté par le Crédit Mutuel Arkea) mais pas un établissement de crédit comme une banque.

C’est a dire pas d’autorisations de découvert ni chèque.

 

C’est compétitif par rapport à une banque: il faut par contre éviter de multiplier les petits dépots de cash (2 % sont prélevés à chaque fois) et savoir que chaque retrait au distributeur coute 1 € ( il faut bien financer l’ensemble).

Il est intéressant de noter qu’environ 7500 clients sont des indépendants (artisans, commerçants et profession libérale), comme quoi tout le monde peut se retrouver un jour bloqué par sa banque.

Vraiment un service très utile !  😀 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.